CBD et test salivaire

Depuis août 2016, la gendarmerie est équipée de kit de dépistage de stupéfiants beaucoup plus performant et précis qu’auparavant. Ces tests analysent la salive de façon précise et permettent d’identifier en quelques minutes 4 types de drogues : cannabis, cocaïne, héroïne et amphétamines. 

Des études montrent que le nombre de personnes conduisant sous l’emprise de stupéfiants pourrait largement surpasser le nombre de personnes conduisant sous l’emprise de l’alcool, du moins en France. Le but de ces tests est donc de réduire au maximum les comportements dangereux au volant, cependant nous pouvons nous demander à partir de quel seuil les tests sont susceptibles d’être positifs ?  

En effet, certains produits à base de CBD contiennent 0,2% de THC conformément à la législation française, mais alors une telle dose peut-elle entraîner un résultat positif ? 

CBD et THC ?

Le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol) sont deux molécules présentes dans la plante de chanvre et appartenant au groupe des cannabinoïdes.  

Le CBD est autorisé en France et tend à se démocratiser, c’est une substance qui ne provoque aucuns effets psychotropes et qui n'altère en aucun cas l’esprit de la personne qui en consomme contrairement au THC qui lui est interdit en France. 

Pour en savoir plus sur les différences entre le THC et le CBD, consulter la page “CBD vs THC 

Le CBD est-il une molécule recherchée lors du test salivaire ?  

Le CBD est aujourd’hui autorisé à la commercialisation en France, vous pouvez retrouver en CBD shop ou sur internet tout type de produits comme des cosmétiques, de l’huile de CBD, des e-liquides et même de la nourriture.  

Il faut savoir que tous les produits non fumés y compris le vapotage ne comportent aucun risque quant aux tests salivaires pratiqués par la gendarmerie. En effet, le CBD est une substance autorisée et n’est alors pas recherchée lors des contrôles, vous pouvez consommer tout le CBD que vous souhaitez sans risquer d’être positif (Attention : Le CBD est à consommer avec modération et en respectant votre posologie). 

Les tests salivaires ciblent seulement le THC et plus précisément un composé du THC, un acide nommé le THCa qui se présente sous forme de résidus dans la bouche jusqu’à 6 heures après consommation.  

En conclusion, un risque existe seulement lorsque vous consommez des extraits de fleur de CBD contenant un taux de THC trop élevé (0,2%) non conforme à la législation française.   

CBD et conduite : Ce qu’il faut savoir 

Le CBD n’altère pas l’esprit du consommateur cependant il peut présenter un risque lorsque vous souhaitez prendre le volant. En effet, le CBD peut encourager la somnolence ce qui peut être très dangereux pour vous et pour les autres usagers. Il convient alors d’adopter les bons gestes pour rendre le CBD et la conduite compatibles.  

  • Procurez-vous votre CBD dans un endroit/sur un site fiable 

Il est essentiel de consommer du CBD de qualité et provenant d’un endroit fiable, il faut s’assurer du taux de THC en demandant par exemple les analyses laboratoires de chaque extrait de fleur. 

Certains acteurs du CBD n’hésitent pas à modifier les taux et il arrive que la dose de THC ne soit pas conforme, une surdose de THC entraîne des risques notamment à cause des nombreux effets secondaires néfastes et non compatibles avec la conduite ; baisse de la vigilance, de la coordination ou allongement du temps de réaction.  

Plus le taux de THC sera faible, moins il y aura de risques d’engendrer des effets négatifs mais également de se faire contrôler positif au test salivaire. 

   

*Tous les produits vendus sur Captain CBD respectent les normes et la réglementation européennes. Par conséquent, tous nos produits contiennent un taux de THC inférieur à 0,2%. Nos produits ne sont pas des médicaments et ne produisent aucuns effets thérapeutiques.