Avez-vous entendu parler du HHC ? Quels effets comparés au CBD ?

En vente libre aux États-Unis, le HHC se propage doucement en France, après un succès controversé. Ce cannabinoïde a pourtant été découvert il y a plus de 70 ans par Adam Roger, bien avant que le chimiste Raphael Mechoulam publie ses travaux sur le CBD et le THC.  Présent à l'état naturel dans les plants de cannabis, le HHC aurait diverses similitudes avec son camarade THC. On vous briefe sur cette nouvelle tendance.

HHC VS THC

Introduisons tout d’abord la nature de cette molécule : présente en faible quantité dans le cannabis, le HHC est le plus souvent synthétisé, en manipulant la molécule de THC. 
Pour cela et à la grande différence du CBD,  il provoque des effets psychotropes : il peut générer de l’anxiété, impacter l’appétit, modifier la perception ou encore l’humeur. Cela peut s’accompagner également d’un sentiment d’euphorie, à l’image du THC. 
Pour obtenir cette molécule, il est plus aisé de la reproduire en laboratoire par un protocole appelé “hydrogénation”, au vu de sa présence en toute petite quantité. Nous la retrouvons sur les plants mâles, dans les graines, ainsi que dans le pollen. 
Les avis restent tout de même partagés sur la puissance du HHC. Si certains lui rapportent les mêmes effets que la morphine, d’autres parlent d’un hight amoindri comparé à celui ressenti lors de consommation de THC.   
 

Et la réglementation dans tout ça ? 

Peu connu, le HHC n’est pas considéré comme une drogue. Du fait de sa non-interdiction, il n’est pas illicite d’en consommer jusqu’à présent. Le syndicat du chanvre émet tout de même des réserves quant à sa confrontation à la réglementation française. Ce nouveau marché profite pour le moment d'un flou juridique mais ne va pas tarder à s’éclaircir dans les mois à venir.   

HHC VS CBD

Le CBD a une forte avance sur ce cannabinoïde, puisqu’il dispose de nombreuses études démontrant son absence de nocivité. De plus, sa production et sa commercialisation sont réglementées. Le peu de recul dont nous disposons à ce jour ne nous permet pas d’avancer les mêmes affirmations concernant le HHC. Relativement aux effets psychotropes proches de ceux provoqués par le THC (du fait de sa structure moléculaire), garantir sa libre circulation à terme paraît peu plausible. Nous rappelons notamment que le CBD n'altère pas la perception, ni ne provoque d’effets planants. 
     
     

   

Est-ce dangereux d'en consommer ? 

Partant du fait que le HHC soit un produit transformé et manipulé chimiquement, il faut garder à l’esprit que certains produits nocifs pour l’organisme peuvent être employés afin d'accélérer la vitesse des réactions. Ces catalyseurs (nickel, platine ou palladium) peuvent être potentiellement cancérigènes.
De plus, les entreprises qui en produisent ne sont absolument pas encadrées, en l’absence de normes restrictives. Pour le moment, il n'existe aucune étude et donc aucun recul sur la nocivité de ce cannabinoïde, ce qui engage une certaine méfiance.